• chercher

DE | IT

Photo: SIF Loppiano

Cités-pilotes et centres de rencontre

En 1964 est née à Loppiano, près de Florence, la pemière cité-pilote du Mouvement des Focolari. Aujourd'hui y vivent 800 personnes de 60 pays, principalement des jeunes et des familles. La plupart d'entre elles y passent quelques mois ou un à deux ans de formation, tandis que 300 y résident de façon permanentes.  Tous veulent témoigner qu'une société fondée sur la loi fondamentale de l'amour réciproque est possible. C'est l'idée de base de ces cités-pilotes, qui sont désormais plus de 30 dans le monde entier.

Selon les pays, ces réalisations des Focolari ont une caractéristique propre: au Brésil et en Asie, elles sont liées à des activités sociales; celle des Etats-Unis est un lieu de dialogue entree les races et entre les religions; en Allemagne, la cité-pilote d'Ottmaring (près d'Augsburg) à une dimension oecuménique. Au Cameroun, Fontem est devenu un modèle de développement: alors que le peuple qui y vivait était menacé d'extinction en raison de la forte mortalité infantile, le village est désormais florissant et est le centre de tout une région.

En Suisse, à Baar (ZG), la cité-pilote "Pierre angulaire" (photo) et son centre de formation, sont depuis 1976 un lieu très apprécié. Notre pays héberge également, à Montet (dans la Broye fribourgeoise), le second centre de rencontre et de formation international du Mouvement des Focolari.

Lien vers la cité-pilote "Pierre angulaire" (Baar)

Lien vers le Centre international de rencontre et de formation (Montet)